Image de fond de Scouts et Guides Pluralistes

Le b.a.-ba de l’intendance scoute

JPEG - 5.1 Mo

Pour assurer l’intendance de leurs camps, les Animateurs font souvent appel à des amis ou à d’autres bénévoles de leur Unité. Tantôt cuistots débutants, tantôt cordons-bleus de cantine, les intendants sont des ressources indispensables à la réussite des activités. Or il faut souvent faire preuve de créativité et d’engagement pour parvenir à nourrir à temps et à satiété les aventuriers du plein air.

Quelques conseils et ressources indispensables à l’intendance scoute.

S’impliquer dès la préparation

Comme tout bénévole de notre Mouvement, les intendants doivent être affiliés auprès des scouts pluralistes. Depuis septembre 2013, l’inscription est nominative et coûte 6 € pour toute l’année scoute.

Toutes les documents se trouvent dans la rubrique Ressources, sur la page Inscription et affiliation.

Et si toute l’équipe de cuistots participait à la prochaine formation pour intendants ?

Au moment de préparer votre camp, n’hésitez pas à convier vos intendants à la réunion. Ils auront ainsi une vue d’ensemble et pourront apporter leurs idées de menu en cohérence avec les activités.

Une grille-type de menu et un inventaire du matériel utile sont disponibles dans le Staff Pass. Ces documents peuvent aider vos amis à organiser au mieux leur intendance.

Enfin, il n’est pas rare que les intendants participent à l’un ou l’autre jeu pendant un camp. Ou que les enfants fassent déjà leur connaissance lors d’une réunion avant l’été. Sachez que nombreux sont ceux qui prolongent leur expérience du Scoutisme en rejoignant, après le camp, l’équipe d’animation.

Des menus sains et équilibrés

JPEG - 2.5 Mo

« L’alimentation proposée aux enfants dans le cadre d’un camp doit être variée et équilibrée. L’équilibre alimentaire ne s’obtient pas en un seul repas, ni en un seul jour. Il se construit au fil des jours en fonction de l’appétit de l’enfant, du jeune et de la variété des aliments qui lui sont présentés. »
(Source ONE – Le décret des Centres de vacances – mode d’emploi)

Avant de concevoir les menus, il est important de connaître et de respecter les habitudes alimentaires de chacun, qu’elles soient liées à l’origine socioculturelle des participants (interdits alimentaires dans certaines religions), à des régimes particuliers ou à des choix personnels (végétarien,...)

Varier les plaisirs. La collation peut être composée de fruits, de produits laitiers ou de féculents. Présenter une seule fois par jour de la viande ou du poisson ou de la volaille ou un œuf. Donner de l’eau sans sirop à boire à volonté. Pensez AgiTaTerre !

Plus d’informations dans les documents téléchargeables ci-dessous.

Vous trouverez également plein d’idées sur Internet :

S’adapter aux circonstances

JPEG - 132.7 ko

Le Staff de Section et les cuistots ont un intérêt commun : le bien-être de chaque personne présente au camp. Autant dès lors éviter les tensions entre les deux équipes en respectant certains compromis.

Il peut arriver que le groupe prenne du retard en activité, les intendants doivent pouvoir s’adapter. De même, un événement imprévu en cuisine peut arriver et provoquer un retard. Le Staff aura toujours sous le coude des petites activités de secours. Les menus doivent également être adaptables en fonction du temps, ensoleillé ou pourri, comme le Staff doit en tenir compte pour ses activités.

Concevoir une nourriture de collectivité peut conduire à ne pas satisfaire à tous les appétits. En aucun cas, le Staff ne doit faire remarquer devant le groupe que « ce n’est pas bon ». Au contraire la discussion avec chaque jeune et l’équipe cuisine permettra d’éclairer les intendants qui pourront, au fur et à mesure du camp de modifier les menus et de prévoir des alternatives particulières.

Documents à télécharger

Vous êtes ici:  Ressources -Recherche -Documentation thématique